Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence des Dombes, Agence immobilière AMBERIEUX EN DOMBES 01330

Logement : le marché de la construction est en chute libre

Publiée le 29/10/2018

Lien vers le site

 

INFOGRAPHIE - Le nombre de mises en chantier a creusé son recul entre juillet et septembre, selon le ministère de la Cohésion des territoires. Le «choc d’offre» promis par le président de la République peine à voir le jour.

 

Le marché de la construction n’en finit plus de dégringoler en France. Les permis de construire de logements (constructions autorisées), indicateur avancé de l’immobilier neuf, ont nettement reculé au troisième trimestre, tandis que les mises en chantier (constructions commencées) ont creusé leur baisse, selon le ministère de la Cohésion des territoires. Entre juillet et septembre, les permis de construire se sont élevés à 122.100 unités, soit une baisse de 10,2% par rapport à la même époque de 2017. Le nombre de mises en chantier diminue aussi, de 7,9% à 85.100.

» LIRE AUSSI - Quand un promoteur s’engage sur le respect des délais de construction

Après deux années de progression régulière, la construction de logements neufs marque une pause depuis le début 2018, alors que le gouvernement a promis de relancer l’offre grâce à son projet de loi sur le logement. Ces chiffres montrent toutefois que la baisse des permis de construire, qui s’était brusquement accentuée au début de l’été, s’est un peu atténuée à la rentrée. Entre juin et août, ils avaient reculé de 12% par rapport à la même période de 2017.

De plus en plus de permis annulés

Si le marché des logements individuels groupés - c’est-à-dire les maisons comprises au sein d’un programme immobilier plus large - marque un léger redressement, les maisons individuelles «pures» et «logements collectifs», restent en net déclin. Les permis de construire reculent respectivement de 10,9% et 17,1% sur la même période. Du côté des mises en chantier, qui répercutent logiquement les évolutions des permis de construire avec un peu de retard, leur nombre recule dans toutes les catégories et creuse sa baisse: elle n’était que d’un peu plus de 5% entre juin et août.

» LIRE AUSSI - La loi logement ne dopera pas la construction, selon le patron de Nexity

Sur le seul mois de septembre, le délai moyen d’ouverture de chantier, s’est légèrement allongé dans l’individuel (5,4 mois) tandis qu’il est resté stable dans le collectif (11,2 mois) par rapport à août. Également pour septembre, le taux d’annulation de permis de construire de logements individuels (11,1%) augmente légèrement par rapport à août, mais reste moindre que sa moyenne sur neuf ans. Il progresse encore plus nettement sur le collectif (26,2%) et il est là nettement supérieur à cette moyenne de long terme.